Historique

Vieux Couzeix, route de LimogesAu XIème siècle déjà, on trouve trace de cette prévôté établie par les abbés de Saint Martial à Limoges et autour de laquelle quelques habitations se développèrent assez vite.

Au cours des siècles suivant son installation, le nom changea plusieurs fois : Coseis, Cozei, Cosaï, Coseium, Cozez, Couzeilz pour aboutir à l'orthographe actuelle vers la fin du XVème.

Vieux Couzeix, route de BellacIl semblerait que ce nom tirerait son origine du mot celtique Coz ou Cos qui signifie « pierre très dure » selon certains chartistes, d'autres pencheraient plutôt pour une autre signification, celtique également : Cot ou Coss, synonyme du mot breton Coat qui veut dire bois ou forêt. A ce sujet, rappelons que le Mas-de-l'Age signifie « Maison de la forêt » du mot barbare agia, introduit en Gaule au Vème siècle et signifiant haute futaie.

Vieux CouzeixSurnommé « le petit Limoges » déjà au XIIIème, cette proximité et cette dépendance, lui valurent certains honneurs puisque c'est ici que l'on venait accueillir les personnages importants : ainsi notre petite ville a-t-elle vu séjourner pour une nuit le roi Charles VII et le dauphin, le futur Louis XI en 1438, avant leur entrée à Limoges.

D'autres célébrités passèrent par Couzeix, dont Henri IV, en 1605, n'est pas le moindre.

En 1631, Couzeix fut épargné par la peste qui sévit à Limoges et les Carmélites de cette ville se réfugièrent au château du Mas-de-l'Age. Le territoire de Couzeix était à cette époque encore, très ecclésiastique jusqu'à la révolution de 1789, même si les événements politiques de cette période n'ont pas provoqué de graves soubresauts dans le bourg d'alors.

Avec le Premier Empire, se met en place l'organisation des premières municipalités dont celle de Couzeix et à la même époque vint s'établir dans le bourg un percepteur des finances.

Église de CouzeixÀ la fin du XVIIIème, Couzeix comptait environ 900 habitants et en 1848, à la fin du règne de Louis-Philippe, il y avait 125 électeurs (à l'époque le suffrage universel n'existait pas, mais le régime censitaire : seuls ceux qui payaient un certain chiffre d'impôts pouvaient être électeurs).

Quoi qu'il en soit, les temps ont bien changé, puisqu'aujourd'hui on dénombre près de 9.000 habitants !